Véronique Pereira

Patiente experte endométriose

En savoir plus sur Véronique Pereira

L'impact de l'endométriose sur la vie professionnelle : le témoignage de Véronique Pereira

Résumé

L’impact de l’endométriose sur la vie professionnelle : le témoignage de Véronique Pereira

Dans les couloirs de la faculté de médecine de Nantes, Véronique Pereira n’est pas une étudiante ordinaire. À 33 ans, elle conjugue sa carrière de conseillère en investissement avec un rôle peu commun : celui de patiente experte en endométriose. Sa mission ? Utiliser son expérience personnelle pour éclairer et accompagner d’autres personnes touchées par cette maladie chronique souvent méconnue et stigmatisée, en particulier dans le milieu professionnel.

Un diagnostic tardif, Un tournant crucial

Véronique se souvient avec précision de l’année 2018, moment charnière où après des années de symptômes douloureux et incompris, l’endométriose est enfin diagnostiquée. Cette révélation vient après presque une décennie de douleurs pelviennes sévères, souvent balayées sous le tapis des excuses stressantes de la vie en entreprise. « Pendant longtemps, je n’ai rien dit. Je subissais en silence, pensant que révéler ma condition ne ferait qu’entraver ma carrière, » partage Véronique.

Parler ouvertement, un défi en entreprise

La décision de parler de sa maladie ne vient que plusieurs années après son diagnostic, et surtout après avoir quitté son premier emploi. « J’ai commencé à en parler plus ouvertement après ma démission. Dans mon nouveau poste, je me sentais souvent malade et j’avais de fréquentes douleurs. J’étais forcée de reconnaître que cela affectait ma performance, » explique-t-elle.

L’Iimpact de l’endométriose sur sa vie professionnelle

La maladie a un impact indéniable sur sa carrière. Les symptômes de l’endométriose, notamment les douleurs intenses et la fatigue chronique, rendent le quotidien professionnel extrêmement difficile. « Il y avait des jours où je ne pouvais pas gérer ma carrière comme je l’aurais voulu. Je pensais que si je parlais de ma maladie, cela aurait un impact négatif sur mes perspectives professionnelles, sur les augmentations ou les promotions. »

Le rôle de patiente experte : Éduquer et sensibiliser

En devenant patiente experte, Véronique trouve une nouvelle vocation : celle d’aider d’autres patients et professionnels de santé à mieux comprendre et gérer l’endométriose. « Je veux être actrice de mon parcours de soins et aider les autres à l’être aussi, » dit-elle avec conviction. Elle organise des ateliers, participe à des conférences et travaille étroitement avec des médecins pour améliorer la prise en charge de cette maladie.

Conseils pour les employeurs et les collègues

Véronique souligne l’importance pour les entreprises de créer des environnements de travail plus inclusifs et adaptés aux besoins des personnes atteintes de maladies chroniques. Elle propose plusieurs actions concrètes :

  • Flexibilité des horaires : Adapter les horaires de travail peut aider les employés à mieux gérer leurs symptômes.
  • Infrastructures adaptées : Mettre en place des salles de repos équipées pour permettre aux employés de gérer les crises de douleur au travail.
  • Formation et sensibilisation : Informer et former le personnel sur les réalités des maladies chroniques pour cultiver un environnement de soutien et de compréhension.

Un appel à l’ouverture et au dialogue

« Nous avons besoin de plus de dialogue ouvert sur ces sujets, » insiste Véronique. Elle encourage les employés à ne pas hésiter à parler de leur condition avec les RH ou leur manager direct, et les incite à demander les aménagements nécessaires. « L’entreprise a tout à gagner en s’adaptant aux besoins spécifiques de ses employés. Cela peut réellement faire la différence dans la rétention des talents et dans la création d’un milieu de travail vraiment inclusif. »

Vers un futur plus inclusif

À travers son engagement, Véronique Pereira espère non seulement améliorer la vie des personnes atteintes d’endométriose mais aussi transformer les lieux de travail en espaces où la maladie n’est plus un tabou. « Chaque pas vers plus d’ouverture est un pas vers un monde professionnel qui respecte et valorise réellement tous ses membres, indépendamment de leurs défis personnels, » conclut-elle.

En partageant son histoire, Véronique ne cherche pas seulement à éduquer sur l’endométriose; elle aspire à inspirer un changement plus profond dans la manière dont nous percevons et intégrons la diversité humaine dans tous les aspects de la vie, y compris professionnel.

Vous souhaitez participer au média ?

Contactez-nous pour témoigner si vous êtes concerné de près ou de loin par une singularité, une maladie chronique ou une situation de handicap

Dites-nous tout

Vous serez recontacté en quelques heures.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la newsletter de Coline Care est confirmée.

Maximum deux e-mails par mois