Quelles sont les entreprises les plus handi-accueillantes ?

En France, plusieurs entreprises sont reconnues pour leur engagement envers l’inclusion et l’accueil des personnes en situation de handicap.

Des sociétés comme Orange, BNP Paribas, L’Oréal, et la SNCF sont souvent citées pour leurs politiques handi-accueillantes. Cependant, il est important de noter que de nombreuses autres entreprises, y compris des PME, sont également engagées dans cette démarche.

Mais c’est quoi une entreprise handi accueillante ?

Une entreprise handi-accueillante est une organisation qui non seulement respecte les réglementations en matière d’emploi des personnes en situation de handicap, mais va au-delà en créant un environnement de travail véritablement inclusif et accessible. Ces entreprises comprennent que l’inclusion des personnes handicapées n’est pas seulement une question de conformité légale, mais une opportunité d’enrichir leur culture d’entreprise, d’élargir la diversité des perspectives et d’améliorer l’innovation.

La première étape pour une entreprise consiste à élaborer une politique handicap claire et détaillée. Cette politique doit être intégrée dans la stratégie globale de l’entreprise et soutenue par la direction. Elle doit définir des objectifs spécifiques, tels que l’augmentation du taux d’emploi des personnes handicapées, l’amélioration de leur intégration et le développement de leur carrière au sein de l’entreprise.

Dans une entreprise handi-accueillante, l’accent est mis sur la création d’un espace de travail où les employés handicapés se sentent valorisés, respectés et soutenus. Cela se traduit par des politiques et des pratiques qui favorisent l’égalité des chances à tous les niveaux de l’organisation, de l’embauche à la promotion, en passant par la formation continue et le développement professionnel. Ces entreprises mettent en œuvre des programmes de formation pour sensibiliser tous les employés aux défis rencontrés par les personnes en situation de handicap, déconstruisant ainsi les stéréotypes et les préjugés.

L’objectif est de créer un environnement de travail où la différence est non seulement acceptée, mais valorisée.

L’accessibilité est une autre pierre angulaire des entreprises handi-accueillantes. Cela va au-delà de l’aménagement physique des espaces de travail pour inclure l’accessibilité numérique, garantissant que tous les systèmes et technologies sont accessibles aux employés ayant divers types de handicaps. De plus, ces entreprises offrent souvent des aménagements personnalisés pour répondre aux besoins spécifiques de leurs employés handicapés, qu’il s’agisse d’horaires de travail flexibles, de technologies d’assistance ou de modifications de l’environnement de travail.

Les processus de recrutement doivent être inclusifs, avec des procédures adaptées pour accueillir les candidats handicapés. Cela peut inclure des entretiens accessibles, des tests de compétences adaptés, et un accompagnement personnalisé lors de l’intégration. Une entreprise handi-accueillante s’efforce également de créer des parcours professionnels inclusifs, offrant des opportunités de développement et de promotion équitables.

Un autre aspect crucial d’une entreprise handi-accueillante est la présence de réseaux de soutien et de ressources pour les employés handicapés. Cela peut inclure des groupes de ressources pour employés, des programmes de mentorat et des services de conseil, tous conçus pour favoriser un environnement de travail inclusif et soutenir le développement professionnel des employés handicapés.

En outre, les entreprises handi-accueillantes s’engagent souvent activement dans des initiatives et des partenariats communautaires axés sur le handicap, démontrant leur engagement envers l’inclusion au-delà des murs de l’entreprise. Elles peuvent participer à des événements comme la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH), collaborer avec des organisations spécialisées dans le handicap, et prendre des mesures pour augmenter la sensibilisation et l’engagement envers les questions de handicap dans la société en général.

En résumé, une entreprise handi-accueillante est celle qui reconnaît la valeur et le potentiel de chaque employé, indépendamment de son handicap. Elle s’efforce de créer un environnement où la diversité est célébrée, où l’égalité des chances est une réalité, et où chaque employé a les moyens de réaliser son plein potentiel. Pour les candidats en situation de handicap, travailler dans une telle entreprise signifie non seulement bénéficier d’un soutien et d’accommodements nécessaires, mais aussi faire partie d’une culture qui valorise activement la diversité et l’inclusion.

Rappel de l’obligation d’emploi des salariés en situation de handicap

L’Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés (OETH) est une mesure législative en France qui vise à promouvoir l’inclusion des personnes en situation de handicap dans le monde du travail. Instituée par la loi du 10 juillet 1987, l’OETH impose à toutes les entreprises privées et publiques de plus de 20 salariés de s’assurer qu’au moins 6% de leur effectif est constitué de travailleurs handicapés. Cette obligation a pour but de lutter contre la discrimination à l’emploi et d’encourager l’intégration professionnelle des personnes handicapées.

L’OETH n’est pas seulement une contrainte légale, mais elle est aussi perçue comme une opportunité pour les entreprises de diversifier leurs effectifs et de bénéficier des talents variés que les personnes handicapées peuvent apporter. Pour remplir cette obligation, les entreprises peuvent employer directement des travailleurs handicapés, mais elles ont également d’autres options. Par exemple, elles peuvent recourir à des sous-traitants du secteur protégé ou adapté, comme les ESAT (Établissements et Services d’Aide par le Travail) ou les entreprises adaptées, qui emploient majoritairement des personnes en situation de handicap. Les entreprises peuvent aussi mettre en place des accords de branche ou d’entreprise, proposant des actions concrètes en faveur de l’emploi des personnes handicapées.

En cas de non-respect de cette obligation, les entreprises doivent s’acquitter d’une contribution financière à l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées (AGEFIPH) pour les entreprises privées, ou au Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP) pour les établissements publics. Ces fonds sont ensuite utilisés pour financer des actions en faveur de l’emploi des personnes handicapées, comme des formations, des aides à l’adaptation des postes de travail, ou des campagnes de sensibilisation.

L’OETH a évolué au fil des ans, notamment avec la loi « Avenir professionnel » de 2018, qui a apporté des modifications importantes. Cette réforme a élargi la définition du handicap pris en compte dans le décompte de l’obligation d’emploi, a introduit un calcul modifié de l’obligation d’emploi basé sur la masse salariale, et a renforcé les dispositions en faveur de l’emploi direct des personnes handicapées.

En conclusion, l’OETH est un dispositif clé dans la politique française d’inclusion des personnes handicapées dans le monde du travail. Elle incite les entreprises à prendre des mesures actives pour l’emploi de ces personnes, contribuant ainsi à une société plus inclusive. Pour les personnes en situation de handicap, l’OETH représente une avancée significative vers l’égalité des chances en matière d’emploi et de participation à la vie professionnelle.

A lire aussi

La question de savoir si vous devez révéler votre état de santé à un futur employeur est complexe et personnelle.
Pour un salarié vivant avec une maladie chronique ou un handicap, aborder sa condition de manière constructive et positive au travail peut être un défi.
Il peut être bénéfique de repenser la manière dont nous abordons et discutons des maladies chroniques, en évoluant de la terminologie de « handicap » vers celle de « singularité ».
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la newsletter de Coline Care est confirmée.

Maximum deux e-mails par mois