Interview croisée sur la politique inclusion au sein du Crédit Agricole Île-de-France

9 mai 2023

Inspiration, Médias

Découvrez à travers l'interview de Murielle Doniol, chargée de Mission handicap et d’Aurélia Legros, Assistante sociale, les axes et actions de la politique inclusion au sein du Crédit Agricole Île-de-France, qui enregistre pour 2022 un taux d’emploi de travailleurs en situation de handicap de 5,85 %.

Comment est née la politique en matière d’inclusion au sein de votre Caisse régionale ?

Murielle Doniol : Le tout premier accord agréé en matière de handicap a été signé en 2006 avec HECA, “Handicap et Emploi au Crédit Agricole”, qui rassemble les 39 caisses régionales sur toute la France et 5 autres entités. Cet accord comprend tout ce qui concerne nos salariés en matière de handicap, à savoir une sensibilisation pour toute l’entreprise, de la prévention, des aménagements de poste auprès de nos collaborateurs et du recrutement externe.

Quels sont vos axes d’inclusion existants ?

Aurélia Legros : Je travaille en partenariat avec Murielle, l’infirmière et le médecin du travail. Cela va faire 5 ans que je suis en poste et nous mettons en place des actions de sensibilisation et de prévention sur le thème de la santé.

Nous avons travaillé sur différentes pathologies. Il y a eu un axe sur le cancer, et principalement sur le cancer du sein avec Octobre Rose, le cancer colorectal avec Mars Bleu. On a sensibilisé également nos collaborateurs sur Alzheimer, les troubles du sommeil, la dermatologie, l’endométriose, l’audition…

Nous varions les thématiques pour montrer l’éventail d’accompagnements que nous pouvons offrir aux collaborateurs en situation de handicap reconnus, ou en passe de le devenir.

Murielle Doniol : Nous avons un écosystème qui est bien rodé maintenant, avec Aurélia, Assistante sociale du travail, moi-même pour la Mission handicap, Annie qui est infirmière et les médecins du travail. Cet écosystème a été mis en place pour que chaque collaborateur se sente bien dans sa sphère de travail.

C’est lors de visite médicale du travail que le médecin va préconiser des aménagements, comme un logiciel pour un collaborateur avec des troubles dyslexiques ou de participer aux frais pour des prothèses auditives. On propose des Chèques Emplois Services Universels, pour avoir, par exemple, une aide-ménagère à domicile pour les aider au quotidien chez eux ; on propose 3 jours par an pour aller passer des examens médicaux ; les frais kilométriques peuvent aussi être pris en charge pour des collaborateurs qui ne peuvent pas prendre les transports en commun par rapport à leur pathologie ; notre Comité d’entreprise fait un abondement de 10 % sur le quotient familial.

On a de multiples avantages qui sont mis en place pour que nos collaborateurs en situation de handicap soient maintenus en emploi dans les meilleures conditions possibles.

J’aide les collaborateurs à faire leur dossier de reconnaissance du handicap, la RQTH, et une question revient régulièrement : “Oui mais si je me déclare on va me bloquer dans mon évolution professionnelle ?” Mon rôle est aussi de les rassurer, de leur assurer que non, sinon ce serait de la discrimination et je leur parle des 25 critères de discrimination dont le handicap fait partie.

Aurélia Legros : En parler sous différents axes, par le Service médical, le Service social et la Mission handicap, couvre un spectre plus large et au fur et à mesure, les gens nous connaissent et on leur offre des points d’entrée différents pour venir nous parler.

Le fait d’avoir quelqu’un qu’ils connaissent pour en parler, ça démystifie un peu le mot handicap qui est très lourd dans la procédure d’acceptation qu’il faut déjà travailler.

Nous intervenons aussi avec Murielle dans les réunions de premiers managers. Donc nos collaborateurs qui passent adjoints, responsable d’équipe ou directeur d’agence ont une journée de formation et on leur présente nos missions. Cela leur permet d’avoir déjà un interlocuteur visible et de savoir de quoi on parle. Cela permet également de démystifier la situation de handicap, en se disant voilà c’est un non sujet, ce n’est pas un gros mot et c’est une situation qui peut arriver à n’importe quel collaborateur à n’importe quel moment de la vie.

Sentez-vous alors les collaborateurs plus sensibilisés et enclins à évoquer le handicap ?

Murielle Doniol : Cela fera 5 ans en août que je suis en poste, et on voit que le taux de handicap augmente chaque année, et c’est grâce à toute la sensibilisation que notre écosystème met en place pour parler à tous nos collaborateurs. Nous sommes là pour rassurer nos collaborateurs, pour parler avec eux en toute confidentialité, leur dire que le handicap ce n’est pas un gros mot quand on a une pathologie qui peut réduire notre activité de travail au quotidien parce que l’on a des douleurs, parce que l’on doit aller faire une séance de chimio… J’ai aussi envie de rajouter que cela vient de la personne qui porte le sujet. Que ce soit Aurélia ou moi-même, nous sommes dans l’empathie et très à l’écoute de nos collaborateurs. Nous sommes convaincues par le sujet, donc on met en place une relation de confiance, d’écoute.

Aurélia Legros : Oui je sens nos collaborateurs et notre Direction sont plus sensibilisés au handicap. La preuve, un accord Handicap & Solidarité a été signé avec nos Elus qui inclut désormais nos collaborateurs ayant des enfants en situation de handicap. Ils bénéficient également de CESU garde d’enfants et de jours de congé supplémentaires pour amener leurs enfants à des rendez-vous médicaux.

Comment favorisez-vous le recrutement de personnes en situation de handicap ?

Murielle Doniol : Je participe plusieurs fois par an, avec mes collègues du Service recrutement, à des sessions de recrutement Pôle Emploi – Cap Emploi, le pôle dédié aux personnes en situation de handicap. Tous nos postes au Crédit Agricole Île-de-France sont ouverts aux personnes en situation de handicap, donc après c’est à nous d’adapter le poste si des préconisations sont faites par le médecin du travail. De 2006 jusqu’en 2022, on avait une alternance spécifique ouverte aux personnes en situation de handicap de niveau BAC mais on a dû l’arrêter parce que les métiers en agence ont évolué. Ce n’était plus un bon levier d’intégration.

Quels projets avez-vous pour les mois ou années à venir ?

Murielle Doniol : Le Crédit Agricole Île de France a signé la Charte Cancer en janvier de cette année. Nous travaillons à mettre en place des actions pour favoriser l’accompagnement auprès de nos collaborateurs, en embarquant tous les process RH.

On a un très bon prestataire avec qui on travaille depuis que l’on est à la Mission handicap et avec qui on a développé un site internet qui s’appelle Handivoice. On peut y trouver des interviews, des témoignages de collaborateurs, des informations, des innovations, des actualités… et des solutions pour faire face aux difficultés du quotidien. Sur cette plateforme il y a également un espace d’échanges confidentiel, les collaborateurs qui n’auraient pas envie de s’adresser directement à la Mission handicap peuvent y poser leurs questions en toute confidentialité, et ce sont des experts externes qui leur répondent.

Aurélia Legros : Au mois de mai nous allons faire de la prévention au sujet des AVC, pour aussi dire que si vous êtes victime d’un AVC, et même si la prise en charge s’améliore, il peut entrainer des séquelles visibles ou/et invisibles, et donc on peut se faire reconnaître en situation de handicap et avoir des aménagements de poste de travail.

Tout ce que l’on fait en terme de sensibilisation au niveau de la santé, c’est aussi pour rebondir sur tout ce qui est fait en interne chez nous.

On pense également à faire une prévention sur la santé mentale en juin pour évoquer la dépression, le burn-out, avec un prestataire avec qui nous travaillons déjà, Qualisocial. L’idée est aussi de mettre en avant ce prestataire interne que les gens pourront solliciter au moyen d’une ligne téléphonique verte, ouverte 24h/7j, de manière confidentielle et anonyme, qui permet d’avoir tout de suite en ligne un psychologue. En fonction des problématiques, ils mettent en place un suivi sur 5 séances d’une heure avec un psychologue spécialisé, et après il vous oriente vers un spécialiste prêt de chez vous si besoin.

Murielle Doniol : Nous communiquons lors de la semaine dédiée, Semaine Européenne de l’Emploi des Personnes Handicapées qui a lieu tous les ans en novembre.

Nos actions de communications sont tournées vers la culture et l’innovation : expo photos grand format, livret de témoignages de collaborateurs, expo virtuelle, films en réalité virtuelle de handicap visible et invisible, quiz super collègue handi-accueillant.

Mais le handicap ce n’est pas seulement durant cette semaine, c’est toute l’année.

Nous avons donc pris le parti d’avoir une communication active toute l’année auprès de nos 3 900 collaborateurs avec notre site internet dédié, notre intranet, des podcasts, vidéos, conférences.

Nous promouvons l’inclusion et la diversité qui font du Crédit Agricole d’Île de France une entreprise différenciante, attachée aux valeurs mutualistes de proximité, de solidarité et de responsabilité.

Les derniers articles

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la newsletter de Coline Care est confirmée.

Maximum deux e-mails par mois

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la newsletter de Coline Care est confirmée.

La newsletter qui handi-long

Maximum deux e-mails par mois