Abonnez-vous à la news qui handi-long

Nos derniers témoignages

Parkinson : le défi sportif de Guillaume Brachet pour financer un éventuel traitement

19 octobre 2022
© Fabien Garou Photographie
Consultant en innovation biopharmaceutique en Touraine, Guillaume Brachet remonte la Loire en kayak depuis début octobre pour financer un potentiel traitement contre Parkinson et sensibiliser grand public et professionnels à la maladie.

Ramer à contre-courant : l’histoire de Guillaume Brachet

Ramer à contre-courant. Telle est la devise de Guillaume Brachet pour vivre avec la maladie de Parkinson et relever le défi de parcourir sept-cents kilomètres sur sept semaines, de Saint-Nazaire à Roanne. En quatre semaines seulement, ce chercheur aura réussi à construire chaque étape de cet exploit sportif. Derrière cette incroyable motivation, l’enjeu est l’urgence d’une recherche médicale.

A ce jour, il n’existe aucun traitement qui permet de freiner l’évolution de la maladie, juste de traiter les symptômes. En début d’année, à la lecture d’une étude scientifique, cet ancien sportif de haut niveau de 33 ans entrevoit un potentiel traitement grâce à la découverte d’une molécule qui pourrait tout révolutionner. « Un brevet provisoire est déjà déposé. C’est un dispositif récent de propriété intellectuelle qui permet de « prendre une date » le temps de faire les expériences pour étayer ses dires. Le compte à rebours est lancé, j’ai un an devant moi. Nous sommes en mars 2022 », partage Guillaume Brachet qui doit dès lors trouver 30.000 euros d’ici la fin de l’année pour financer les tests. Lui vient alors l’idée de ce défi sportif à la fin de l’été, afin de réunir les fonds nécessaires et de sensibiliser, communiquer sur la pathologie et sur le projet de traitement.

L’espoir d’un traitement

Lors des étapes, des rendez-vous avec la presse, des élus, le grand public sont organisés. « C’est le cœur du défi de rencontrer des gens et échanger pour pouvoir sensibiliser, que ça touche le maximum de personnes », ajoute le trentenaire qui a été diagnostiqué Parkinson à l’âge de 33 ans. « C’était le  « cadeau d’anniversaire » de mes 30 ans. Un ami m’a fait la réflexion que je tremblais de la main gauche et j’ai gardé en tête l’idée que je devais consulter. »

Pendant trois ans, il refuse d’en parler, jusqu’à ce déclic et ce défi.

Il va bientôt débuter la quatrième étape de ce périple qui le fera traversée trois régions pour parler de Parkinson au plus grand nombre. Pour mener à bien son projet, Guillaume Brachet a mis en ligne une cagnotte pour recueillir des dons, en parallèle de soutiens actés : Adélia médical, Laboratoire des Biologistes Indépendants, le Département d’Indre-et-Loire.

« Avec ce potentiel traitement, j’espère nous offrir quelques années, décennies de plus » en freinant la maladie, conclue Guillaume Brachet.

En chiffres
En France, la maladie de Parkinson est la 2ème maladie neuro-dégénérative. Elle touche 270 000 personnes (6 000 000 de malades dans le monde) et 25 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, dont 17% chez des personnes de moins de 65 ans.

Pour suivre et soutenir « Challenge sportif « Parkinson sur Loire » »

Crédit photo : © Fabien Garou Photographie

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la newsletter de Coline Care est confirmée.

Maximum deux e-mails par mois

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la newsletter de Coline Care est confirmée.

La newsletter qui handi-long

Maximum deux e-mails par mois