Delphine Remy du podcast « Naître princesse, devenir guerrière » nous partage un message d’espoir

5 juillet 2022

Résilience

Life sucks sometimes, je pense qu’on est tous d’accord là-dessus.

Un proche me disait que la vie, le réel sont rugueux, on s’y écorche la peau parfois mais il y a toujours la possibilité de faire un choix, celui de transformer l’obstacle en tremplin, et c’est cela la définition de la résilience et de l’optimisme.
 Et puis, j’aime parler de la joie, c’est important la joie, ça permet de continuer. Il y a le choix d’accueillir la joie MALGRE TOUT, malgré tous les «
life sucks ». 
C’est une démarche active et volontaire de tous les jours, cancer ou pas. Ça nous concerne tous, cancer ou pas. Attention, ceci n’est pas une injonction, certains jours, c’est juste pas possible et c’est ok. La résilience n’est pas un processus linéaire, loin de là… expliquer avec images de la route sinueuse, méandre, allers et retours. 

Ce sont dans les moments les plus durs qu’on se découvre des ressources extraordinaires.

J’ai pu constater tout au long de ma vie, dans toutes les épreuves rencontrées, certaines bien plus dures que le cancer, que ce sont dans les moments les plus durs qu’on se découvre des ressources extraordinaires, pas toujours au moment même. Et c’est important de se le dire et redire. C’est important de faire des petites évaluations avec soi-même et se dire « c’était l’horreur mais je me suis encore relevée » et de célébrer toutes ces petites victoires parce que des combats à gérer, il y aura encore un paquet.

 Je terminerais par mon expression préférée : « Every cloud has a silver lining »

Tentons d’envisager la possibilité que l’épreuve puisse faire découvrir une part étonnante de nous-mêmes, et je dirais même des ressources insoupçonnables et insoupçonnées. Ça vaut vraiment la peine d’aller creuser !

Accueillons le réel tel qu’il est, parfois atroce, dur, tragique, ne le nions pas, surtout ne le nions jamais, ne mettons pas une couche dessus pour ne pas le sentir, mais ne nous y perdons pas. Ouvrons-nous à la possibilité d’un changement. Un changement possible, une amélioration possible, une attitude différente qui changera notre regard sur la situation. Tentons de ressentir au plus profond de nous-même la fierté et le courage dont nous avons fait preuve quand nous nous sommes relevés après certains traitements, après certaines nouvelles difficiles, après des moments clés et assez traumatisants pendant la maladie. Je parle ici de la maladie, mais je pourrais étendre ces propos à tous les obstacles que nous rencontrons tous, et que nous allons rencontrer, parce que tant que nous sommes vivants, il y aura encore à gérer. 

J’entends si souvent « On ne sera plus jamais comme avant. » A cela, je réponds « Non, on ne sera plus jamais comme avant mais si on se focalisait sur comment construire quelque chose de beau après ? »

Pour les membres de Coline, retrouvez la masterclasse complète de Delphine "Se réinventer après un cancer." et ne manquez pas son podcast "Naître princesse, devenir guerrière" qui offre une bulle de soutien, d'information et d'espoir pour toutes les femmes touchées par le cancer et leurs accompagnants.