La santé, notre plus grande richesse

3 février 2022

Médias, Sens

C’est une richesse que nous n’apprécions que rarement à sa juste valeur. La santé est notre trésor le plus précieux, un trésor dont on peut prendre soin quelles que soient notre forme physique et notre santé financière du moment. L’objectif est alors de faire de son mieux sans culpabilité ni angoisse de la performance en s’ancrant dans le moment présent. Mais prendre soin de soi, c’est aussi prendre soin de la santé des autres, humains, animaux et végétaux qui nous entourent.

Dans la santé, la richesse ne servirait pas à grand-chose

Nous passons de longues heures de notre vie à chercher à atteindre une santé financière qui nous permette de vivre décemment. Mais la réalisation de cet objectif demande parfois de sacrifier une autre de nos richesses : la santé. La richesse accumulée peut-elle alors racheter ce précieux trésor perdu ou durement touché ? Si l’argent permet évidemment de s’offrir du confort et de consulter les meilleurs spécialistes, il ne fait pas tout. C’est en tout cas ce que semble suggérer une étude menée par l’École d’économie de Paris.

Deux chercheurs se sont ainsi intéressés aux comportements et au bien-être physique et psychologique de 6000 gagnants du loto britannique. Ce gain d’argent soudain a-t-il eu impact positif sur la santé des bénéficiaires ? Après avoir passé en revue les données mises à leur disposition, la réponse des chercheurs est plutôt non. Les individus, enfin débarrassés de la peur du lendemain semblaient effectivement avoir un meilleur moral et donc, une meilleure santé mentale. Mais leur santé physique ne profitait aucunement de ce gain financier soudain. Et pour cause. Les gagnants avaient tendance à fumer et à boire davantage d’alcool. Leur comportement compromettait ainsi leur forme physique et indirectement, leur santé mentale.

Une découverte qui va dans le sens des études menées par l’économiste américain Christopher Ruhm. Celui-ci s’est intéressé à la santé des gens en temps de crise. Il s’est alors aperçu que le nombre de décès liés à des problèmes de santé était moins important en cette période. En temps de crise, les gens ont ainsi tendance à fumer moins tout en faisant plus de sport avec des répercussions directement visibles sur le taux de mortalité.

L’argent, c’est certain, ouvre de nombreuses portes et soulage du stress lié aux difficultés matérielles. Mais ce que nous révèlent ces études, c’est que ce bien précieux qu’est la santé, nous pouvons tous le conserver ou le reconquérir à notre échelle.

7 conseils pour prendre soin de notre santé, cette richesse inestimable

Sur Coline, on sait que prendre soin de sa santé est possible à tous les âges et tous les niveaux de forme. Délesté de la culpabilité de ne pas faire assez ou pas aussi bien que les autres, cela devient même un véritable plaisir.

Faire la paix avec son état de santé actuel

Avoir envie de faire du bien à son corps suppose d’être en paix avec lui. Il faut donc dans un premier temps accepter son état de santé actuel. Il n’y a ni honte, ni peur, ni culpabilité à avoir vis-à-vis de sa forme physique. Prendre soin de soi commence ainsi par se traiter, avant toute chose, avec bienveillance et respect sans chercher à se punir.

Être à l’écoute de ses besoins

Que signifie prendre soin de sa santé ? Bien manger, faire du sport, bien dormir… À chacun de trouver la réponse à cette question. Mais comme souvent, cela commence par être à l’écoute de ses besoins. Notre corps nous parle. Offrons-nous un instant de pause pour nous mettre à son écoute.

Faire le point sur ses intentions

Pour trouver l’énergie et la motivation de mettre en place de nouvelles habitudes, il est indispensable de comprendre ce qu’on cherche à améliorer dans notre vie et surtout, pourquoi. Qu’a-t-on à y gagner ? Notons nos réponses sur un papier pour ne pas les oublier.

Se concentrer sur le moment présent

Culpabiliser pour ses actions passées et s’inquiéter pour l’avenir est humain. Mais à vivre dans le passé ou le futur on finit par s’empêcher de tirer le meilleur parti du présent. Prendre soin de sa santé se fait ainsi au jour le jour.

Faire de son mieux et viser l’amélioration continue

Prendre soin de soi ne doit pas devenir anxiogène. Placer la barre trop haut, viser des performances que l’on ne peut pas maintenir dans le temps est, bien entendu, totalement contre-productif. Pour préserver sa forme durablement, on cherchera au contraire à viser l’amélioration continue, c’est-à-dire, à faire de petits pas chaque jour vers un mieux-être.

Aller de l’avant

Pas question de se culpabiliser en cas de raté, de faux départ ou de retour en arrière. On ne perd pas de temps en s’arrêtant sur ses échecs. On essaie au contraire d’aller de l’avant en se concentrant sur ce qu’il est possible de faire maintenant et pas sur ce qu’on aurait pu faire avant.

Prendre soin de la santé de toutes formes de vie

La santé de l’homme est le reflet de celle de la Terre

Héraclite

Prendre soin de soi, c’est donc aussi prendre soin de la santé des humains, animaux et végétaux qui nous entourent. Car notre bien-être, faut-il le rappeler, est largement conditionné à l’état de l’environnement dans lequel nous évoluons.

Cette démarche passe donc bien entendu par un mode de vie plus respectueux de l’environnement. Là encore, bienveillance et tolérance sont de mise, envers nos propres actions mais aussi celles des autres. L’important n’est pas de penser à ce qui aurait pu être fait hier. Nos actions sont au contraire à ancrer dans le moment présent, avec l’envie de faire de notre mieux un peu plus chaque jour.

Prendre soin de sa santé est donc une démarche à la fois individuelle et collective. En prenant soin des autres, nous prenons également soin de nous et inversement. Une chaîne vertueuse à mettre en place sans plus attendre.