Maladie chronique et stress : comment gérer avec un outil psychocorporel ?

17 février 2022

Article rédigé par Danaë Holler, Psychologue et Psychothérapeute spécialisée dans l’accompagnement de la douleur et des maladies chroniques.

Dans cet article, vous trouverez les étapes clefs d’une séance psychocorporelle afin de détendre le corps et l’esprit. Cet exercice a pour but de réguler les émotions et diminuer le stress. Scripter ce type d’exercice n’est pas chose aisée, c’est pour cela que nous vous proposons de découvrir une version audio de ce contenu disponible juste ici.

Etape 1 : La posture

Je vous invite à pratiquer cet exercice dans un endroit calme, où vous pouvez adopter une posture confortable et fermer les yeux. Au fur et à mesure de la pratique, vos entrainements vous permettront de faire cet exercice partout, même dans un environnement bruyant. Il n’y a pas de secret, la pratique régulière permet progressivement d’acquérir de nouvelles compétences et facultés !

Pour débuter, installez-vous confortablement pour commencer à prendre conscience de votre posture, en amenant son attention à se focaliser sur les points d’ancrage du corps.

Etape 2 : Le scanner corporel

Débutez par le bas du corps et remontez à votre rythme vers le haut des jambes. Toujours se concentrer en notant sans jugement ce qui se passe dans le corps en même temps que la sécurité et la détente s’installent.

Poursuivez avec bienveillance, le long de la colonne vertébrale… Notez la façon dont vous êtes ancré en sécurité ici et maintenant. Observez les changements positifs et agréables tels que le lâcher prise, la concentration, la détente.

Faites un détour vers la respiration, pour conscientiser les mouvements du corps à chaque inspiration puis chaque expiration. Focalisez-vous sur le souffle qui ancre le lâcher prise et sur l’inspiration qui permet la détente.

Continuez votre chemin vers le visage, en ayant à cœur de desserrer les dents, de noter la posture de la langue, de ressentir la température de l’air qui entre et sort du nez ou de la bouche. Progressivement, à l’aide de la respiration, visualisez avec compassion tout ce qui se passe dans le corps à chaque inspiration et expiration.

Etape 3 : La respiration

A chaque inspiration ressentir l’air frais qui entre dans le corps et qui vient apporter oxygénation et détente. Donner une couleur, une texture, une odeur et une saveur agréable à l’air qui entre. A chaque expiration, ressentir l’air plus chaud qui sort du corps et qui apporte libération et légèreté. Idem pour la couleur, texture, odeur et saveur qui permettent de développer l’imagination. S’amuser à observer pour mieux ressentir ce jeu de la respiration avec la couleur et la température qui évoquent toujours de façon plus confortable le bien-être.

Etape 4 : le zoom-dézoom

Puis, de façon plus globale, élargissez votre perception peu à peu. Votre centre d’attention devient plus global, pour vous envelopper confortablement. Jusqu’à parvenir à vous percevoir dans votre entièreté, en notant toutes les sensations et perceptions. Ayez à cœur, de passer en revue comme un balayage lumineux l’intégralité des zones investiguées et peut-être même celles mises de côté.

De façon ludique et amusante, venez zoomer pour vous focaliser plus précisément sur un endroit précis comme l’espace entre les deux sourcils par exemple ; à l’aide de l’inspiration, focalisez à cet endroit toutes vos capacités pour lisser, détendre, aérer et oxygéner cette zone ; comme un courant d’air frais, de venir observer vos pensées, certainement plus légères, plus lentes. Observez le fil des pensées, sans chercher à vous y accrocher.

Etape 5 : Le lieu de sécurité

En même temps que le corps devient lourd de façon confortable, l’esprit devient léger. Comme à l’image d’un grand nettoyage de printemps comme lorsque l’on ouvre une fenêtre et qu’un air nouveau entre pour chasser l’ancien. Et à travers cette fenêtre, laissez venir à vous l’image d’un lieu dans lequel vous êtes seul et bien. Il s’agit d’un paysage, un espace, un endroit réel ou imaginaire. Poursuivez progressivement en travaillant le VAKOG (c’est-à-dire les 5 sens : visuel, auditif, kinesthésique, olfactif et gustatif).

Commencez par balayer du regard ce qui s’offre à votre vue (les couleurs, la lumière), puis de tendre l’oreille pour écouter les sons familiers et les bruits plus exotiques afin de vous autoriser à faire quelques pas pour sentir la texture, la matière et la température du sol sous vos pieds. Prenez une grande inspiration pour sentir toutes les odeurs, les parfums et les senteurs de votre espace de sécurité et de détente. Vous pouvez même ressentir une saveur agréable.

Etape 6 : La fin de séance

Savourez cet instant en vous remerciant de cette séance que vous vous offrez afin de développer l’indulgence et l’autocompassion. Ancrez à votre rythme cette nouvelle ressource acquise, où vous pouvez finalement simplement voyager dans un ailleurs où tout est possible en positivité.

Progressivement, à votre rythme, vous pouvez rebouger les mains et les pieds pour revenir dans l’ici et le maintenant de votre quotidien en ouvrant les yeux.

N’oubliez pas de garder en mémoire tout le positif de cette expérience. Prenez le temps de vous féliciter en rouvrant les yeux pour signifier que l’exercice est terminé.